LES ATLANTES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LES ATLANTES

Message par The Admin le Mar 2 Fév - 23:09

(Atlantis, Atlantide, l'île d'Atlas... Peu importe son nom, elle ainsi que ses habitants on nourrit bien des fables et affabulations.
Préfèrerez-vous la mienne ? C'est à vous d'en jugez...)


Les Atlantes, était riche, très riche, ils vivaient de la pêche et du commerce maritime, et leur île se trouvant dans l'atlantique (demandez vous pourquoi ça s'appel l'océan atlant-ique), ils passaient souvent par "les colonnes d'Hercules", ce qu'on appel aujourd'hui aussi le détroit de Gibraltar, pour aller jusqu'au ports de la future Italie, et en Grèce, dans tous le bassin méditerranéen.

On dit que les atlantes avaient une source d'énergie, qu'ils connaissaient l’électricité... On dit aussi qu'ils ont couler à pique, engloutie par une vague... Une sacré vague.

Un peuple orgueilleux et imbue de lui même... Qui a dû survivre face cacher au monde à cause de sa honte, et toujours trop orgueilleux pour reconnaître ses erreurs... Mais aussi, pour garder secret, le mystère de sa survie...

Qu'est-ce qui a provoqué cette vague gigantesque, des étoiles, du moins c'est ce qu'ils ont cru longtemps, la poignée de survivant s'en est souvenu longtemps, alors qu'ils se cachaient sous-terre, ils les entendaient tomber, les unes après les autres, certains n'avaient pas eut le temps d’aller dans les grottes profondes, d'autres s'étaient fait rattraper par les eaux qui s’engouffraient dans les tunnels, mais certaines grottes pas assez profondes s'étaient elle affaissaient sous le choc terrible des "étoiles tombantes".

En un seul jour, en une seule nuit, le royaume d'Atlantide fût réduit à une peuplade d'une centaine d'individu. Bientôt, les réservent de nourriture faite en prévision de ce jour funeste allaient manquer... Quel orgueil de croire qu'ils n'avaient pas besoin de quitter leur île, île que l'on appelait exagérément continent, et qui maintenant n'était plus rien... Orgueil tue.

Un jour l'un d'eux se leva, se portant volontaire pour allez voir s'il pouvait faire surface, il se nommait Jovkrea, forgeron de métier, il fut accompagner par sa compagne Launra, c'était peut-être les moins orgueilleux de tous, et c'est aussi peut-être pour ça qu'ils ont réussi là ou d'autres on périt.

Il marchèrent en remontant les tunnels, avec quelques hommes et femmes qui les appréciaient. Le petit groupe d'explorateur pu entré dans certaines grottes effondrés, glaner quelques vivres malgré qu'ils soit mouillé d'eau salé, et quelques ils devaient creuser, mais durent se rendre à l'évidence, ils étaient au fond de l'océan... Péché pour vivre oui, mais sous l'eau ?

Jusqu'à ce que le forgeron trouve un énorme morceau de métal, gigantesque, planté dans la roche, il semblait venir de la surface mais était graver d'inscription, de hiéroglyphe, mais bien différent de ceux des égyptiens, il s'empressa alors d'essayer d'en prélevé un morceau, ce qui s'avéra ardu, mais il insista, encore et encore c'est alors qu'obtenant ce qu'il voulait, que la grotte dans laquelle ils étaient menaça de s'effondrait sur eux... Ils en sortirent in-extremis.

Alors qu'ils étaient sur le retour, il se mit en tête de faire du morceau de métal qu'il venait d'avoir, une lame, afin de pouvoir mieux creuser, mais il se trouva que celui-ci ne se laissait forger que sous stimulation électrique, ce qui facilitait énormément le travail.

Mais en rentrant pour amener ce qu'ils avaient pu trouver comme nourriture, et présenté son travail, qui faciliterai grandement le travail d'exploration et d'excavation, ils furent horrifié par ce qu'ils virent, parti depuis quelques jours à peine, d'autres pousser par la faim, s'était mis à parquer les plus faibles comme des bêtes dans un abattoir, et à manger... Ceux qui était encore plus faible...

Ceux qui avait commis une tel atrocité absolument innommable était ceux qu'on comme le noble peuple, habitué à l'abondance, à l’opulence même, ils s'étaient réservé le droit de considéré "le petit peuple" comme du bétails, mais c'était sans compter l'arriver de Jovkrea et de ses gens, qui s'empressèrent de libérer les prisonniers, et subitement en pleine bataille, le forgeron ayant sortie sa lame et la cogna contre le glaive d'un de ses ennemis qui se brisa net et produisit une forte décharge d'énergie qui projeta son adversaire sol, et il pointa son arme encore crépitante vers son ennemis.

Encerclaient, les "nobles" étaient condamné, jusqu'à ce que Launra parle en leur faveur, parlant du cœur humain, de ses déviances, de la faiblesse de leurs esprits serviles et immoraux, peut-être que s'il n'avait pas mit leur orgueil et leur honte de côté pour entré en action, ils en seraient eux aussi arriver à là.

Alors Jovkrea, brandi sa lame, qui crépita énormément et condamna les anthropophages à errer loin d'eux, livré à leur faim, entre eux. Quand à ceux qui avait été libéré il le considérèrent comme leur roi, lui ainsi que Launra, le forgeron ne dit rien afin de garder le secret de son métal, et conduisit d'autres explorations, qui menèrent à d'autres gisement de ce métal mystérieux, qu'il nomma, l'atlantium.

Les temps passèrent, la colonie s'agrandit, et prospéra exclusivement grâce à la pèche sous-marine, s'étant aussi faite une armure en atlantium, pour lui et sa femme, il fut aussi le premier à sortir donc sous l'eau. Sa première lame devint une lance, et celle-ci plus leurs armures furent comme des reliques... Mais un jour on assassinat Jovkrea, on suppose que le but était de lui voler cette fameuse armure d'atlantium... Oui, ils avaient survécu, ceux qu'on avait appelé "Anoia"(les déments). Depuis ce jour funeste, on ne cessa la guerre contre les Anoias, mais il n'y avait plus de symbolique royale pour définir le Roi.

Launra été maintenant seul, elle n'avait plus personne pour la soutenir, elle qui en fait soutenait Jovkrea... Un lourds fardeaux, mais un de ses plus proches amis lui proposa de devenir son époux, afin que ce que le Roi avait mis en place pendant ces quelques années, ne tombe pas dans l'oubli, et surtout entre de mauvaise main, l'armure était tomber au mains des Anoias, il ne fallait que le reste tombe aussi. Ainsi, les Rois et Reines se succédèrent de Mére en fille, et père en fils, mais l'orgueil est à l'interieur de l'humain, les jeunes princes se pavanaient, et les jeunes princesses étaient avide de perles et coquillages extrêmement rare, un jour le roi Hanros imbue de sa personne décida que seul le meilleur de ses enfants obtiendrait l'accession au trône par loi irrévocable, devant tous les habitants de la cité naissante d'Atlantia. Le rituel était simple, mais périlleux, très périlleux, nombre d'entre eux périr noyé... Car il fallait aller chercher la lance de Jovkrea, qu'il lançait dans une profonde crevasse en communication avec l'eau extérieur de l'océan. Au file des pertes il regretta amèrement sa décision, il en tomba même malade, et ce fut le tour de son dernier enfant, son fils, Wold, qui celui-ci réussit.

Wold avait assisté impuissant à la mort de ses frères et sœurs, et ne pouvant y remédier, il décréta autres choses : Tous les fils ou filles de ligné royal devront s'entraîner dés leurs plus jeunes âges en vu du jour du "grand fond". Bientôt, certains du peuple faillirent une rébellion, en disant que s'il ne fallait que savoir plonger et nager, il pouvait tous le faire, alors il fut décrété que : Tous jeunes hommes, toutes jeunes filles souhaitant accéder à la souveraineté devrait participer jour du grand fond, qui fut renommer "le tournois des abysses", la lance elle-même fut renommer populairement "la lance du triomphe". Dans ce tournois personne pouvait tricher, sauf entre concurrent, certains arriver sous l'eau tentait de noyer leurs opposant, et parfois même se noyait eux-même, et la crevasse gagnait lentement en profondeur... Sauf que les enfants des rois et reines gagnait toujours, c'est vrai qu'ils étaient entraîner des leurs plus jeunes âge à la plonger, puis au combat sous l'eau, mais la lignée elle-même était "différente", quelques choses en eux les rendaient différents, meilleurs que les autres nageurs, et toujours plus à chaque descendants, et au fil du temps le jour du tournois des Abysses finis par devenir une occasion de fêtes, toujours plus structuré, et la "petite peuplade" continua à prospéré... Sous l'océan.

Vînt un temps ou un groupe d'explorateur, réussit à faire surface grâce à un sous-marin, et il purent revoir le monde "du dehors"... Qui en le visitant les désespéras, les Hommes, depuis qu'ils avaient quitter la surface, n'avaient pas évoluer, certes techniquement, technologiquement, c'était autres choses, mais le cœur humain, comme chez eux, était le même, le monde d'en haut était même encore plus orgueilleux qu'ils ne l'avaient été jadis, au temps d'Atlantide, et ils décidèrent de demeuré cacher aux yeux de la surface, mais pour la pérennité de ce secret, certains sacrifièrent leur vie dans leur habitat pour le bien du peuple, en allant vivre parmi ceux de la terre sèche, se mêlant à leur savants et scientifiques afin d'effacer quelques indices que se soit qui pourrait mener à eux, de les conduire sur de fausses pistes, ou d'autres choses... Du moment que personne ne se doute de l’existence d'Atlantia, ou pire, des Anoias.

Mais dernièrement, les Anoias ces effrontés, on décidé de renforcer leurs attaques l'encontre, de la cité Atlantia et de sa souveraine actuelle, la Reine Séréna, et si celle-ci été tuer sans personne pour reprendre sa suite, ce serait la fin pour Atlantia, et sûrement le début d'une invasion venu du fond des mers, par un peuple que l'on croit disparus.
avatar
The Admin
Admin


http://atu-rp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum